307258696051107_900447820065522

C’est parti pour cette première sortie. Je suis en place à 5h20 (exactement comme l’an dernier à un jour près) pour un premier contact à 6h09 (à deux minutes près comme l’an dernier). Ils sont réglés comme des horloges, c’est impressionnant ! Quel être humain peut se targuer d’une telle précision sans instrument d’appoint ? A moins que ce ne soit le hasard ? J’aurai le droit à deux heures de concert à vingt mètres de la tente affût avec cinq coqs. Cela va s’animer dans les jours à venir. Les photos ne cassent pas des briques avec le décor uniforme mais j’espère faire mieux lorsque la neige fondra. Cela devrait aller vite ; le stock est moins important que le 18 mai 2013. D’ici une quinzaine une partie de la place (au moins) sera sèche, à moins d’une exceptionnelle mousson. J’aurais pu me placer autrement afin d’avoir des arbres en arrière-plan mais la neige ultra-béton m’a empêché un terrassement efficace, j’ai préféré assurer et me mettre en place au cas où les oiseaux auraient de l’avance. L’avantage de monter le soir, outre éviter un réveil à 3h du mat, c’est de faciliter les opérations de pelletage. D’un autre côté lorsque la neige aura fondu, il ne sera pas possible de se mettre dans la pente au meilleur endroit.
Quatre des cinq coqs
Ca se vole dans les plumes
Ca se bagarre
Intimidation
Tête à tête
Les phases de chant alternes avec les rounds
Un be oiseau, difficile à mettre en valeur sur la neige
Rayon de soleil
Derniers chants de la matinée

A moi les premières traces!!!

Plus d’infos

R’Méribel